Les résultats de la recherche ouvriront dans une nouvelle fenêtre sur money.tmx.com.

Point de vue de TMX

Le marché canadien des obligations axées sur le développement durable est en plein essor, et plus de 19 organisations ont déjà mobilisé au-delà de 25 G$ CA. On dénombre trois types d’obligations axées sur le développement durable : les obligations vertes (pour le financement des énergies renouvelables, du transport en commun, de l’efficacité énergétique, etc.), les obligations sociales (visant à créer des retombées sociales positives dans des secteurs comme le logement et l’éducation) et les obligations de

Tout comme les bourses et les marchés affichés au Canada ont connu des changements énormes au cours des 20 dernières années dans le sillage de la libéralisation réglementaire qui a permis l’établissement de systèmes de négociation parallèles (SNP) en 2001, les marchés opaques ont également changé considérablement depuis leur instauration au Canada quelques années plus tard.

L’essentiel à propos de l’année 2020 est qu’elle soit derrière nous. La douleur, la peur et les déchirements qui l’ont caractérisée ont été tels qu’il est normal de vouloir passer à autre chose. Même si ce désir est tout à fait compréhensible dans le contexte, il importe cependant de prendre acte de certains développements importants survenus dans le marché en pleine ébullition des fonds négociés en bourse (FNB) au Canada et ailleurs dans le monde.

Le 25 novembre 2020, John McKenzie, chef de la direction, Groupe TMX, et Peter Conroy, président deTrayport, filiale du Groupe TMX située à Londres, ont coanimé le débat annuel du panel des économistes en chef canadiens, organisé par la Chambre de commerce Canada–Royaume-Uni.