Les résultats de la recherche ouvriront dans une nouvelle fenêtre sur money.tmx.com.

Point de vue de TMX - Les sociétés technologiques canadiennes : au cœur de la transition numérique mondiale

6 août 2020

Au premier semestre de 2020, le rendement de l'indice plafonné des technologies de l'information S&P/TSX (« indice technologique TSX ») a été de 37,8 %! En 2019, il a été de 61,7 %... Si vous n'avez pas su profiter de cette poussée exceptionnelle des sociétés technologiques canadiennes, consolez-vous : selon bien des analystes, elle n'est pas finie. Le rendement de l'indice technologique TSX était à la fin de juin supérieur à celui de l'indice de référence canadien sur 1 an, 3 ans, 5 ans et 10 ans et supérieur à celui de l'indice S&P 500 sur 1 an, 3 ans et 5 ans.

Dans l'analyse des tendances et des conditions du marché, il serait difficile de passer sous silence la pandémie mondiale. De la fermeture des entreprises à celle des frontières, la COVID-19 a semé le chaos dans l'économie mondiale et a mis de nombreux secteurs au défi. Dans ce contexte de « défis pandémiques », comment ne pas être fiers du brio avec lequel de nombreuses sociétés technologiques canadiennes ont relevé le défi et trouvé des solutions aux graves problèmes de logistique d'envergure mondiale?

Certes, l'incertitude sur les marchés est grande et investisseurs et sociétés demeurent confrontés à beaucoup d'inconnu, mais il importe tout de même de souligner le succès des sociétés technologiques canadiennes dans cette période de volatilité sans précédent.

Conversion spectaculaire au commerce électronique

Shopify Inc. (TSX : SHOP) est au cœur de cette évolution spectaculaire. Au premier semestre de 2020, Shopify est devenue la société ayant la plus importante capitalisation boursière à la Bourse de Toronto. En aidant les commerçants touchés par la COVID-19 à se convertir au commerce électronique, elle a joué un rôle crucial et la croissance de sa plateforme a explosé pour atteindre 71 % au deuxième trimestre seulement. Shopify a réagi rapidement et mis en œuvre de nombreuses initiatives pour aider ses clients existants, mais a aussi convaincu bien d'autres commerçants à se convertir à la livraison directe aux consommateurs pendant la pandémie. Ainsi, grâce à Shopify, de nombreuses brasseries artisanales ont été en mesure de se doter rapidement d'une vitrine sur le Web et de livrer leurs produits directement aux consommateurs, ce qui a assuré leur survie au moment où se tarissaient leurs sources traditionnelles de revenus, comme les bars et les restaurants. Le même scénario s'est répété dans de nombreux secteurs. Un peu partout dans le monde, les magasins ayant pignon sur rue sont maintenant progressivement autorisés à rouvrir, mais il est clair que ce spectaculaire virage vers le commerce en ligne est là pour rester. De plus en plus de consommateurs découvrent les avantages et la commodité des achats en ligne.

Renforcer nos chaînes d'approvisionnement

Aux premiers moments de la pandémie, le confinement soudain dans de nombreuses régions a complètement perturbé la chaîne mondiale d'approvisionnement. Si la pandémie de COVID-19 ne détient pas le monopole des problèmes d'approvisionnement (les catastrophes naturelles révèlent souvent les lacunes des réseaux mondiaux d'approvisionnement), ceux-ci n'en représentent pas moins un défi d'envergure mondiale qui doit être réglé. Ces problèmes sont actuellement manifestes dans le secteur pharmaceutique : on s'inquiète en effet de plus en plus de la capacité réelle des chaînes d'approvisionnement de soutenir la distribution à l'échelle mondiale d'un éventuel vaccin. Les autorités ont d'ailleurs déjà commencé un peu partout à accumuler des stocks de ressources en tous genres afin de ne pas être prises au dépourvu par d'éventuelles pénuries.

Pour atténuer ces risques, deux entreprises canadiennes ont développé des logiciels de premier plan qui aident les entreprises à mieux comprendre et gérer leur chaîne d'approvisionnement. Kinaxis (TSX : KXS), une entreprise d'Ottawa, aide les entreprises à corriger le mauvais alignement des chaînes d'approvisionnement causé par la volatilité. De nombreuses grandes sociétés dont Unilever, Ford et Merck utilisent son produit phare RapidResponse. Au premier trimestre, ce logiciel a effectué pas moins de 10 milliards de calculs de planification pour aider les clients de Kinaxis à accélérer leur processus décisionnel dans le contexte de la COVID-19.

La société montréalaise Tecsys Inc. (TSX : TCS) est un autre fournisseur canadien de logiciels de gestion des chaînes d'approvisionnement actif dans les secteurs de la distribution à haut volume comme les soins de santé, la vente au détail et le commerce de gros. La COVID-19 a aiguillonné la demande et Tecsys Inc. a déclaré pour la première fois un chiffre d'affaires annuel de 100 M$ et plus. Peter Brereton, président et chef de la direction, explique l'importance de l'adoption d'un logiciel de gestion des chaînes d'approvisionnement : « Si nous avons appris une chose de la COVID-19, c'est que la logistique des approvisionnements est déterminante pour le succès d'une entreprise. La convergence et le regroupement des marchés créent une situation déjà très complexe. L'accélération soutenue de l'adoption des systèmes omnicanaux par les consommateurs ajoute à cette complexité, d'où la débandade des entreprises moins agiles. »

Mieux comprendre l'évolution du sentiment des consommateurs

Bien comprendre les changements que cause la pandémie dans l'économie et l'évolution du sentiment des consommateurs dans cet environnement très différent est un des défis les plus importants de la situation actuelle. Pour simplifier cette tâche, la société canadienne RIWI Corp. (TSXV : RIWI), une société mondiale spécialisée dans les technologies d'analyse des tendances et de prédiction, aide les sociétés à détecter dans les statistiques les signaux annonciateurs d'événements mondiaux. L'entreprise est née du besoin de surveillance pendant la pandémie de H1N1. Elle a mis au point une technologie qui facilite la compréhension des réactions de la population à des éclosions épidémiques en temps réel dans de multiples pays. Aujourd'hui plus que jamais, les données de RIWI peuvent, selon Neil Seeman, chef de la direction, « offrir un regard prospectif unique sur les tendances commerciales en évolution rapide, sur les risques de santé publique, sur la sécurité internationale et sur le dynamisme de la consommation dans différents secteurs et régions. »

Un retour rapide à la normale paraît peu probable, d'où l'importance de ces technologies qui permettent aux détaillants de transférer leurs affaires en ligne, de consolider les chaînes d'approvisionnement des manufacturiers et de mieux comprendre la dynamique changeante du sentiment des consommateurs.


Photo of Dani Lipkin

Dani Lipkin

Innovation Sector Head
Toronto Stock Exchange & TSX Venture Exchange


Follow Dani on LinkedIn

Le présent article est uniquement offert à titre d'information générale. Il ne constitue ni un cautionnement ni une recommandation à l'égard des titres ou des secteurs mentionnés. Le contenu de l'article n'est ni une sollicitation ni une recommandation. Les citoyens américains n'ont pas accès aux marchés canadiens directement et ils devraient s'adresser à un courtier des États-Unis pour toute question ou tout intérêt concernant un placement au Canada. L'inscription à la cote de la Bourse de Toronto ou de la Bourse de croissance TSX ne garantit pas le rendement futur d'un titre ni la performance future d'un émetteur. L'information contenue dans le présent article contient des renseignements historiques qui ne sont pas indicatifs d'événements à venir. Groupe TMX Limitée et ses sociétés affiliées ne font aucune déclaration ni ne fournissent aucune garantie quant à l'exactitude ou à l'exhaustivité des renseignements qui figurent dans le présent article. Le présent article ne fournit ni ne doit être interprété comme fournissant des conseils de négociation ou d'investissement, ou des conseils à des fins juridiques, comptables, fiscales, commerciales, financières ou autres, et vous ne devriez pas vous y fier à ces fins. Cet article ne tient pas lieu de conseil professionnel, et il est recommandé de consulter un conseiller professionnel.