Les résultats de la recherche ouvriront dans une nouvelle fenêtre sur money.tmx.com.

Point de vue de TMX - Cinq fonctions d’analyse utiles pour la mise en œuvre des réformes axées sur le client

TMX POV - Top 5 Analytics to help with Implementing Client Focused Reforms

Régulièrement, après quelques années, des changements qui touchent à l'essence du secteur produisent des effets généralisés sur le fonctionnement des sociétés de services financiers. En ce moment, ce sont les réformes axées sur le client (RAC), mises au point par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières, qui doivent être prises en compte par tous les courtiers inscrits et les gestionnaires de patrimoine – soit pratiquement tous les conseillers en placement – dans le cadre de leurs activités partout au pays.

Les RAC ont été mises en œuvre en se fondant sur le concept que les intérêts du client devraient prévaloir dans la relation entre le client et la personne inscrite. Pour ceux qui ne sont pas au fait de ces réformes, Strikeman Elliott propose un excellent aperçu des modifications du Règlement 31-103 ici. Elles comprennent des exigences plus strictes en matière de connaissance du client et du produit, d'évaluation de la convenance, d'information sur la relation, de communications trompeuses et de formation sur la conformité. Tous ces changements ont pour but de permettre aux courtiers de mieux connaître leurs clients; de permettre aux clients de mieux connaître les produits qu'ils acquièrent, et de faire en sorte que les produits conviennent aux clients et que l'information soit minutieusement communiquée aux clients finaux.

Si les RAC englobent les modifications des règles axées sur le cycle de vie complet des services-conseils, qui comprennent la pertinence du compte et les dispenses visant la pertinence du compte, elles visent particulièrement la connaissance du client et les critères relatifs à la convenance, car c'est de là qu'émanent le besoin en données et en analyses de grande qualité sur les produits de placement.

Selon FundData, on recense plus de 100 000 fonds communs de placement (fonds distincts y compris) et plus de 850 fonds négociés en bourse (FNB) au Canada. Ces dix dernières années, les produits de placement ont beaucoup évolué, ceux-ci ayant fait l'objet d'une foule d'innovations et de stratégies de duplication. Il reste à voir si les produits d'analyse de fonds communs de placement et de FNB pourront évoluer au même rythme. Bon nombre de conseillers et d'analystes en placement appliquent depuis 10 ou 15 ans les mêmes méthodes d'analyse, et ce même si de nombreux produits d'analyse pertinents sont désormais disponibles. Voici les cinq principales fonctions d'analyse à la disposition des firmes et des conseillers désireux d'étoffer leur arsenal en vue de la mise en œuvre des règles des RAC.

  1. Ventilation complète des avoirs – Les fonds communs de placement et les FNB renferment divers autres produits de placement, comme des obligations et des actions individuelles. En conséquence, les outils de recherche habituels utilisés pour les actions n'offrent pas un portrait global complet quant au rendement et au risque. Par exemple, un conseiller qui évalue un FNB d'actions doit prendre en compte la moyenne pondérée de toutes les actions individuelles comprises dans ce FNB et déterminer s'il y a chevauchement entre les éléments d'un portefeuille, car un conseiller qui détient à la fois des actions et des FNB pourrait par inadvertance doubler ses positions dans un titre si celui-ci est également compris dans un FNB du portefeuille. Il est essentiel d'appliquer des méthodes d'analyse évoluées au portefeuille sous-jacent afin d'établir le portrait d'ensemble d'un portefeuille de placement.
     
  2. Ratios de mesure de risque Sharpe et Sortino – Ces méthodes de calcul bien connues, mais parfois mal comprises, visent à considérer le risque comme un élément additionnel de l'évaluation de la performance (rendements). Le ratio Sortino est une variante du ratio Sharpe, davantage connu, qui permet de distinguer la volatilité nuisible de la volatilité totale en appliquant, pour un actif donné, l'écart-type des rendements négatifs de portefeuille – l'écart négatif – plutôt que l'écart-type total des rendements de l'actif. Ces deux ratios sont des plus utiles pour les conseillers quand vient le temps d'intégrer une multitude de facteurs à leur analyse de la pertinence d'un produit pour un client donné. La contribution marginale au risque constitue un autre moyen de mesurer de façon efficace le risque additionnel que représente un titre donné à l'échelle du risque global du portefeuille. De fait, un point de déflexion est atteint lorsqu'un titre atteint un poids dominant à l'intérieur du portefeuille, car son risque inhérent est déjà substantiellement pris en compte.
     
  3. Liquidité et coût de négocier – Alors qu'un nombre grandissant de conseillers, y compris des conseillers de l'ACCFM, intègrent des FNB dans leurs portefeuilles, certaines questions et incompréhensions courantes se posent probablement quant aux écarts acheteur-vendeur et à la liquidité sur le marché des FNB. Les FNB se négocient à des cours acheteur ou vendeur, tandis que les fonds communs de placement se négocient à un prix unique correspondant à la valeur liquidative par part quotidienne. Par conséquent, le risque de liquidité est déterminé de multiples façons : la plupart du temps en recourant à l'écart acheteur-vendeur conjointement avec le volume quotidien moyen, mais d'autres paramètres peuvent permettre d'obtenir des résultats plus précis, comme la moyenne pondérée de la liquidité sous-jacente des titres qui composent un fonds commun de placement ou un FNB. Des données supplémentaires sont également prises en compte par certains, soit la valeur moyenne du volume des ordres acheteurs ou vendeurs, ainsi que le volume annoncé aux cours subséquents au-delà du cours en tête de registre ou du meilleur cours acheteur ou vendeur. Pour déterminer véritablement le risque de liquidité d'un placement, de multiples points de données et d'analyses sont nécessaires en plus du volume quotidien moyen, soit les écarts, la profondeur du volume moyen des ordres acheteurs ou vendeurs et la résilience de la cote.
     
  4. Facteurs environnementaux, sociaux et relatifs à la gouvernance (ESG) – L'investissement durable gagne en popularité, et pas seulement au sein des plus jeunes générations. Le fait de comprendre les préférences des clients en matière de placement pour s'attaquer aux questions du changement climatique, de la diversité des équipes de direction et de justice sociale n'est peut-être pas une exigence réglementaire, mais il est considéré par certains comme un élément important de la connaissance du client. Des fonctions d'analyse sont désormais disponibles pour aider à décomposer les FNB et les fonds communs de placement, ainsi que les actions individuelles, dans le but de déterminer les pointages ESG et de repérer les signaux d'alarme que représentent le pétrole, l'alcool, le jeu et le tabac, qui peuvent être associés à un titre ou à un produit de placement.
     
  5. Produits d'analyse de portefeuille – Enfin, il y a lieu d'analyser tout titre ou produit de placement dans le but de déterminer leur pertinence au sein du portefeuille global d'un client. Parfois, l'objectif peut être d'améliorer le rendement en augmentant l'exposition à un secteur donné, à une région du monde ou à une catégorie d'actif, ou de réduire le risque de volatilité tout en maintenant un rendement aussi élevé que possible. Ces dernières années, non seulement le coût des outils de gestion de portefeuille conçus pour calculer l'effet de ces impacts a-t-il nettement diminué, certains des outils vont jusqu'à fournir des suggestions d'amélioration ou d'optimisation du portefeuille au moyen de l'intelligence artificielle.

Il est de plus en plus difficile pour les courtiers et les gestionnaires de patrimoine de prouver de manière tangible que leurs sociétés se conforment aux RAC et aux exigences en matière de connaissance du client et du produit. Au Canada, la réglementation du commerce des valeurs mobilières a toujours été fondée sur des principes, si bien que les sociétés d'investissement jouissent d'une certaine marge de manœuvre quant à l'interprétation et à l'application des normes selon leurs besoins commerciaux respectifs. Nous estimons qu'il s'agit d'une position juste et avisée, car aucune approche unique ne répond parfaitement au besoin de chacun dans le milieu des services-conseils et de la gestion de placement. Cependant, la plupart des sociétés de placement conviendraient qu'elles ont en commun certains éléments fondamentaux propres à leurs activités respectives, comme le fait de mettre à la disposition des membres de leur personnel les données, les méthodes d'analyse et les outils nécessaires pour qu'ils puissent remplir leur rôle efficacement. Dans le passé, certaines sociétés ont opté pour des méthodes d'analyse essentielles de base, alors que d'autres ont souhaité avoir en main un arsenal complet. Avec les RAC, nous observons une tendance vers les éventails de fonctions complètes qui deviennent progressivement la norme.

TMX Logicly est l'un des outils en mesure d'offrir des solutions permettant d'acquérir les données et analyses enrichies exigées dans le cadre des RAC. TMX Logicly intègre les données et les fonctions d'analyse aux flux de tâches quotidiens et son outil Porfolio Coach fondé sur l'IA offre aux conseillers un moyen clair pour accomplir les opérations courantes de gestion de portefeuille de même que les vérifications de conformité. Pour obtenir de plus amples renseignements sur ce produit, consultez le site www.tmx.com/logicly.


Photo of Emily Choi

Emily Choi

Director, Advanced Analytics, TMX Group
emily.choi@tmx.com

Suivez Emily sur LinkedIn


© TSX Inc., 2021. Tous droits réservés. Il est interdit de copier, de distribuer, de vendre ou de modifier le présent document sans obtenir le consentement écrit préalable de TSX Inc. Les renseignements qui figurent dans le présent document sont fournis à titre d'information seulement. Ni Groupe TMX Limitée ni ses sociétés affiliées ne garantissent l'exhaustivité des renseignements qui figurent dans le présent document et ne sont responsables des erreurs ou des omissions que ceux-ci pourraient comporter ni de l'utilisation qui pourrait en être faite. Ce document ne vise aucunement à offrir des conseils d'ordre juridique, comptable, fiscal ou financier ou des conseils de placement, entre autres, et on ne devrait pas s'y fier à de telles fins. L'information présentée ne vise pas à encourager l'achat de titres inscrits à la Bourse de Toronto ou à la Bourse de croissance TSX. Le Groupe TMX et ses sociétés affiliées ne cautionnent ni ne recommandent les titres mentionnés dans le présent document. TMX, le logo de TMX, The Future is Yours to See. et Voir le futur. Réaliser l'avenir. sont les marques déposées de TSX Inc. Logicly est la marque déposée de SigmaLogic Inc. et elle est utilisée sous licence.