Les résultats de la recherche ouvriront dans une nouvelle fenêtre sur money.tmx.com.

Point de vue de TMX - Chaîne d’approvisionnement verte et transition vers une énergie propre : une occasion pour les sociétés minières et les entrepreneurs miniers en Amérique latine d’opérer la transition vers un avenir faible en carbone

10 août 2020

tmx.com

Selon un nouveau rapport intitulé Minerals for Climate Change: The Mineral Intensity of the Clean Energy Transition publié par le Groupe de la Banque mondiale le 11 mai dernier,la production de minéraux tels que le graphite, le lithium et le cobalt pourrait augmenter de près de 500 % d'ici 2050 pour répondre à l'augmentation de la demande des technologies d'énergie propre.

Les minéraux joueront un rôle extrêmement important dans la transition vers une énergie propre. Dans son rapport, le Groupe de la Banque mondiale prévoit que plus de trois milliards de tonnes de minéraux et de métaux seront nécessaires pour développer des technologies d'énergie plus propre et pour déployer l'énergie éolienne, solaire et géothermique ainsi que le stockage d'énergie. Si l'on tient compte de la quantité d'aluminium, de cuivre, d'argent, de zinc et de terres rares qui seront nécessaires pour opérer une transition vers l'énergie renouvelable, on peut s'interroger sur le risque d'épuisement de certains métaux essentiels, d'autant que nous constatons déjà une augmentation de la demande pour les métaux liés à la mise en œuvre de projets d'infrastructure et à la construction de véhicules électriques.

Bien que la demande croissante pour les minéraux et les métaux offrent des possibilités économiques aux pays en développement riches en ressources naturelles, des défis importants émergeront probablement si la transition vers l'énergie propre en raison du climat n'est pas gérée de façon responsable et durable.

Défis et occasions en Amérique latine

Après la pandémie de COVID-19, lorsque le monde entier en sera à l'étape de la reprise, l'Amérique latine pourrait jouer un rôle clé dans la transition de la planète vers un avenir faible en carbone. N'oublions pas que le potentiel minéral de l'Amérique latine est très impressionnant. Cette région du globe est riche en métaux de base et précieux et elle possède quelques-unes des plus grandes réserves de métaux qui sont essentiels à la révolution de l'énergie propre. Dans ce contexte, si l'Amérique latine décide de saisir l'occasion et de répondre aux besoins mondiaux, il est impérieux qu'un nombre accru d'équipes locales de gestion se positionne en vue de leur croissance future. Les sociétés minières de l'Amérique latine doivent peaufiner leurs habiletés entrepreneuriales pour progresser dans la chaîne de valeur.

Le secteur minier devra désormais gérer ses activités en tenant compte de son empreinte environnementale. Une gestion durable de l'extraction et du traitement de minéraux et de métaux est nécessaire pour assurer un approvisionnement suffisant en vue de répondre aux besoins des technologies d'énergie propre qui serviront à réduire au minimum l'empreinte sociale, environnementale et climatique sur toute la chaîne de valeur.

En outre, la finance axée sur le développement durable semble être la nouvelle norme pour les sociétés minières qui visent à maintenir leur accès à des capitaux. Les investisseurs institutionnels tiennent de plus en plus compte des facteurs environnementaux, sociaux et liés à la gouvernance (les facteurs ESG) dans leur processus d'analyse et de décision en matière de placements. Les investisseurs recherchent des sociétés qui communiquent de manière adéquate leurs enjeux liés à ces facteurs et qui publient des rapports en matière de développement durable. À l'heure de la reprise, la meilleure façon pour les sociétés latino-américaines d'attirer les capitaux des investisseurs sera de respecter les normes élevées liées aux facteurs ESG établies par des sociétés bien gérées et d'obtenir des résultats axés sur le développement durable pour l'ensemble des parties prenantes.

Dans le but d'aider les sociétés minières inscrites à la cote de la Bourse de Toronto (TSX) ou de la Bourse de croissance TSX (TSXV) à satisfaire aux normes élevées associées aux facteurs ESG, le Groupe TMX a créé le site ESG 101 dans lequel les sociétés trouveront de l'information qui les aidera à gérer la complexité des rapports relativement aux facteurs ESG et dans lequel elles pourront se familiariser avec les meilleures pratiques pour répondre à la demande des parties prenantes en lien avec ces facteurs.

Accès aux capitaux pour les producteurs minéraux axés sur l'énergie propre de la TSX et de la TSXV

C'est en Amérique latine que l'on trouve le plus important marché international d'activités minières. Un total de 23 % des propriétés minières de cette région sont inscrites à la cote de nos deux bourses. À l'heure actuelle, un total de 478 sociétés minières de l'Amérique latine sont inscrites à la cote de la TSX ou de la TSXV; celles-ci possèdent 1 045 propriétés minières.

Les marchés de la TSX et de la TSXV appuient les producteurs minéraux axés sur l'énergie propre.

  • Selon les données de S&P Global Market Intelligence, chacune des 551 sociétés minières inscrites à la cote de la TSX ou de la TSXV possède au moins une mine de métaux servant à la fabrication de batteries.
  • Ces sociétés minières
    • représentent une capitalisation boursière totale de plus de 227 milliards de dollars;
    • exploitent plus de 3 300 propriétés de métaux servant à la fabrication de batteries;
    • ont mobilisé 936 millions de dollars de capitaux au cours du premier semestre de 2020 et 2,7 milliards de dollars en 2019.
  • Parmi ces sociétés, 24 ont une capitalisation boursière de plus de un milliard de dollars.
  • Pour 311 de ces sociétés (ou 56 %), plus de la moitié des propriétés minières se consacre à l'exploration de métaux servant à la fabrication de batteries.
    • Ensemble, ces sociétés exploitent plus de 1 160 propriétés de métaux servant à la fabrication des batteries.

En Amérique latine, nos marchés soutiennent les sociétés minières qui extraient les métaux servant à la fabrication des batteries, comme le zinc, le cuivre, le nickel et le lithium.

  • Un total de 8 sociétés minières dont le siège social est en Amérique latine et qui sont inscrites à la cote de la TSX ou de la TSXV exploitent 20 projets d'exploration minière de métaux destinés à la fabrication des batteries.
  • Ces sociétés minières
    • représentent plus de 1,7 milliard de dollars en capitalisation boursière totale;
    • ont mobilisé 4,8 millions de dollars de capitaux au cours du premier semestre de 2020 et 32,8 millions de dollars en 2019.
  • Parmi ces sociétés, 6 se consacrent essentiellement à l'exploration de métaux servant à la fabrication des batteries.
  • Trois sont inscrites à la cote de la TSX et cinq à la cote de la TSXV.
Bourse : SymboleSociétéEmplacement du siège social
TSXV : ALT Alturas Minerals Corp. Pérou
TSXV : LA Los Andes Copper Limited Chili
TSX : MARI Marimaca Copper Corp. Chili
TSXV : NLC Neo Lithium Corp. Argentine
TSX : NEXA Nexa Resources S.A. Brésil
TSXV : SCZ Santacruz Silver Mining Ltd. Mexique
TSXV : SGMA Sigma Lithium Resources Corporation Brésil
TSX : TLO Talon Metals Corp. Brésil

Si l'on tient compte des projets mondiaux actuels de décarbonisation et des projections de vente de véhicules électriques, il faudra s'attendre à une demande exponentielle de minéraux et de métaux pour la production d'énergie propre. De plus, les capitaux requis pour financer l'exploitation, l'exploration et la production minière seront énormes.

En vue d'obtenir ces capitaux, le message est clair : les grands investisseurs institutionnels tiennent compte des facteurs ESG avant d'investir dans une société. Alors que nous aspirons à un avenir faible en carbone, le secteur minier latino-américain doit prendre ce message au sérieux s'il veut pouvoir accéder aux capitaux.

La TSX et la TSXV peuvent jouer un rôle important pour aider les sociétés à accéder aux capitaux. Nous voyons arriver sur nos marchés d'importants acteurs économiques. Le monde entier suivra de près la manière dont les sociétés minières et les entrepreneurs miniers de l'Amérique latine saisiront l'occasion et relèveront les défis associés à la transition de la planète vers un avenir faible en carbone.

Au début de 2019, la TSX et la TSXV ont pris une décision stratégique et elles ont convenu d'établir un bureau à Lima en vue d'y assurer une présence à temps plein et d'explorer de nouveaux débouchés en Amérique latine. Nous sommes d'avis que le contexte actuel sera propice à l'émergence d'équipes locales de gestion et de nouveaux projets dans le cadre de cette transition vers l'énergie propre et que ces équipes voudront avoir accès à notre écosystème unique de marché à deux niveaux.


Photo of Guillaume Légaré

Guillaume Légaré

Chef, Amérique du Sud,
Bourse de Toronto et à la Bourse de croissance TSX
guillaume.legare@tmx.com

Suivez Guillaume sur LinkedIn


Source: Équipe de l'information de marché de la TSX et de la TSXV et S&P Global Market Intelligence.
  
Le présent article a été rédigé à titre informatif uniquement; il ne vise à communiquer aucun conseil. Le présent article ne constitue ni un cautionnement ni une recommandation à l'égard de titres particuliers dans un quelconque secteur; il ne constitue pas non plus une invitation à acheter des titres inscrits à la cote de la Bourse de croissance TSX ou de la Bourse de Toronto. L'inscription à la cote de la Bourse de croissance TSX ou de la Bourse de Toronto ne garantit pas le rendement futur d'un titre ou d'un émetteur.