Les résultats de la recherche ouvriront dans une nouvelle fenêtre sur TMXArgent.com.

Point de vue de TMX - Réflexion sur les 50 ans du Jour de la Terre

22 avril 2020

Cette année marque le 50e anniversaire du Jour de la Terre, un mouvement né de la nécessité d'attirer l'attention sur la façon dont la société traite notre planète. En 1970, la première édition du Jour de la Terre en Amérique s'est butée à différents problèmes. Comme l'expliquait un média d'information, l'appel à l'action lancé dans le cadre de l'événement préconisant une protection accrue de l'environnement n'avait pas réussi à rejoindre de larges pans de la population. Cependant, malgré les défis rencontrés lors de sa première année, le Jour de la Terre s'est graduellement développé pour devenir un mouvement d'envergure mondial qui mobilise aujourd'hui plus d'un milliard de personnes chaque année.

Pour bien des gens, l'année 2019 a marqué un tournant décisif dans l'histoire du mouvement durable de réduction des émissions de carbone, comme l'a montré avec force le choix de Greta Thunberg comme personnalité de l'année du Time Magazine. Plus récemment, nous avons vu de nombreux chefs d'entreprise plaider pour une action accrue en faveur du développement durable, soulignant à grands traits le lien qui unit le développement durable et la communauté des investisseurs. Dans son message annuel à l'intention des dirigeants d'entreprise, Larry Fink, chef de la direction de la société BlackRock, a souligné que « les portefeuilles dont la stratégie de gestion intègre les concepts de développement durable et d'adaptation aux changements climatiques peuvent procurer aux investisseurs de meilleurs rendements ajustés en fonction des risques. Et comme l'impact du développement durable sur le rendement des investissements va croissant, nous croyons que l'investissement durable constituera la fondation la plus solide pour les portefeuilles des clients. »

L'économie propre du Canada : des filières d'entreprises novatrices qui proposent des solutions axées sur l'avenir

Alors que nous prenons acte des progrès réalisés depuis la tenue du premier Jour de la Terre, il est important de reconnaître la contribution remarquable du Canada dans le développement des technologies durables. L'économie de l'innovation propre travaille sans relâche pour créer des technologies qui réduiront notre impact environnemental pour les générations à venir. Ce secteur fournira les technologies nécessaires à la réduction des émissions de carbone et devrait générer des retombées économiques mondiales de 2 500 milliards de dollars d'ici 2022.

L'un des principaux programmes visant à reconnaître les entreprises innovatrices et prometteuses qui auront un impact considérable dans les années à venir est le Global CleanTech 100. Douze entreprises canadiennes figurent à son palmarès cette année. On remarquera parmi celles-ci CarbonCure, une entreprise canadienne qui fabrique des équipements de piégeage du carbone permettant de réinjecter dans le béton le carbone capté dans l'air, fixant ainsi le CO2 de façon permanente. CarbonCure s'est également vu décerner le titre d'entreprise nord-américaine de technologies propres de 2020. Son ambition est de faire de l'insertion du CO2 dans le béton la nouvelle norme de fabrication du béton à l'échelle mondiale.

Au cours des 50 dernières années, le soutien du secteur financier et la création de programmes gouvernementaux ont joué un rôle de premier plan dans le développement des entreprises de technologies propres. La Bourse de Toronto (TSX) et la Bourse de croissance TSX (TSXV) ont ainsi contribué à la commercialisation de bon nombre de ces idées novatrices. Le secteur des technologies propres à la TSX et à la TSXV a vu sa valeur doubler au cours des cinq dernières années, la capitalisation boursière globale des sociétés qui le composent dépassant les 50 G$ à la fin de 2019. Les entreprises de technologies propres ont par ailleurs mobilisé des capitaux propres totalisant 10,8 G$ depuis 2015.

Depuis 2001, le gouvernement du Canada a mis en place un financement de plus d'un milliard de dollars pour Technologies du développement durable Canada (TDDC), une fondation qui soutient les entreprises de technologies émergentes qui développent des technologies de lutte contre les changements climatiques et d'assainissement de l'air, des eaux et des sols. En 2018, le gouvernement du Canada s'est engagé à investir 700 M$ additionnels dans le développement de l'industrie canadienne des technologies propres, la protection de l'environnement et la création d'emplois.

Pour souligner le Jour de la Terre, j'aimerais mettre en lumière certaines entreprises de technologies propres qui sont parvenues à croître et à prospérer grâce au soutien des marchés financiers et des programmes gouvernementaux.

Nano One Materials Corp. (TSXV : NNO) : Cette entreprise transforme la façon dont on produit les métaux pour batteries dans le monde entier. Nano One Materials Corp. a mis au point un procédé industriel breveté et évolutif pour la production de poudres cathodiques à faible coût et à haute performance utilisées pour la fabrication de batteries lithium-ion. Il s'agit là d'un développement majeur pour le marché des véhicules électriques qui contribuera à réduire les coûts globaux de production des fabricants de batteries. L'entreprise a obtenu une contribution financière de plus de 5 M$ de TDDC pour l'assister dans la poursuite de son projet de mise à l'échelle de matériaux avancés pour batteries (Scaling Advanced Battery Materials Project). Par ailleurs, en février dernier, la société a réalisé un financement de 11 M$.

NanoXplore Inc. (TSXV : GRA) : Dans le cadre d'un partenariat établi avec TDDC en 2016, l'entreprise a bénéficié d'un investissement de 10,4 M$ pour l'assister dans la mise au point de plastiques techniques à base de graphène brevetés, destinés à remplacer certains types de métaux entrant dans la fabrication des systèmes à moteur électrique. Plus récemment, la société a obtenu un financement de 25 M$ qui l'aidera à réaliser son ambition, qui est de réduire notre empreinte carbone grâce à l'adoption de sa technologie brevetée à base de graphène pour la fabrication de la prochaine génération de véhicules commerciaux électriques et hybrides. En transformant la façon dont le graphène est produit à grande échelle, NanoXplore Inc. permet de faire du graphène une solution de remplacement commercialement viable dans le domaine de la chimie spécialisée.

Soutien renforcé pour notre avenir

Dans un contexte où ce secteur continue de développer son élan positif, il faut veiller à ce que les marchés financiers et les programmes gouvernementaux soutiennent encore plus les projets transformationnels à long terme, qui nécessitent plusieurs années de recherche et de développement avant l'obtention d'un produit fini. Une initiative positive serait la mise en place par le gouvernement du Canada d'un programme d'actions accréditives pour les entreprises de technologies propres. Solution financière typiquement canadienne, les actions accréditives permettent aux entreprises qui les émettent de transférer la partie non utilisée de leurs dépenses de recherche et développement aux investisseurs canadiens. Une telle initiative inciterait les investisseurs à investir davantage dans les entreprises de technologies propres en phase de démarrage, ce qui s'avère essentiel pour permettre le bon cheminement des nouvelles technologies mieux à même de contrer les changements climatiques.

Il est encourageant de constater les progrès que nous avons réalisés au cours des 50 dernières années. Espérons que nos économies continueront à se mobiliser et à trouver de nouveaux moyens de réduire notre empreinte carbone afin de créer un environnement plus durable pour les générations à venir



Photo of Dani Lipkin

Dani Lipkin

Innovation Sector Head
Toronto Stock Exchange & TSX Venture Exchange


Follow Dani on LinkedIn

Le présent article est uniquement offert à titre d'information générale. Il ne constitue ni un cautionnement ni une recommandation à l'égard des titres ou des secteurs mentionnés. Le contenu de l'article n'est ni une sollicitation ni une recommandation. Les citoyens américains n'ont pas accès aux marchés canadiens directement et ils devraient s'adresser à un courtier des États-Unis pour toute question ou tout intérêt concernant un placement au Canada. L'inscription à la cote de la Bourse de Toronto ou de la Bourse de croissance TSX ne garantit pas le rendement futur d'un titre ni la performance future d'un émetteur. L'information contenue dans le présent article contient des renseignements historiques qui ne sont pas indicatifs d'événements à venir. Groupe TMX Limitée et ses sociétés affiliées ne font aucune déclaration ni ne fournissent aucune garantie quant à l'exactitude ou à l'exhaustivité des renseignements qui figurent dans le présent article. Le présent article ne fournit ni ne doit être interprété comme fournissant des conseils de négociation ou d'investissement, ou des conseils à des fins juridiques, comptables, fiscales, commerciales, financières ou autres, et vous ne devriez pas vous y fier à ces fins. Cet article ne tient pas lieu de conseil professionnel, et il est recommandé de consulter un conseiller professionnel.