Les résultats de la recherche ouvriront dans une nouvelle fenêtre sur TMXArgent.com.

Nouvelles

Point de vue de TMX – La nouvelle ère de la liquidité non traditionnelle

1 mars 2019

Un article de Graham MacKenzie, chef, FNB et produits structurés

Les fonds alternatifs ont fait leur apparition le 3 janvier. Mais qu'est-ce que cela signifie réellement? Cette nouvelle catégorie d'actifs trouvera-t-elle sa place dans les portefeuilles canadiens des particuliers?

Par définition, les fonds liquides alternatifs constituent des stratégies d'investissement non traditionnel, tels les fonds de couverture, qui sont offerts sous forme plus liquide, au même titre que les fonds communs de placement ou les fonds négociés en bourse (FNB). Avant l'adoption des changements récents apportés au Règlement 81-102 par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières, les fonds de couverture et autres instruments de même nature étaient presque exclusivement utilisés par les investisseurs institutionnels ou ayant un patrimoine financier important.

Alors qu'on peut aisément s'attendre à un engouement spontané envers ces nouveaux produits d'investissement, est-ce réaliste de croire que des quantités importantes d'argent y seront réellement injectées? Aux États-Unis, les produits d'investissement liquides axés sur la négociation au détail n'ont connu de véritable essor que dans le sillage de la crise financière qui a poussé les investisseurs à chercher une meilleure diversification. La demande pour ces produits s'est essoufflée par la suite lorsque le marché a repris du poil de la bête pour retrouver son élan haussier.

Aujourd'hui, au moment où les investisseurs rendent les armes et où les craintes d'un repli du marché augmentent, peut-être que la demande de produits non corrélés gagnera du terrain au Canada et que l'intérêt renaîtra aux États-Unis. L'enjeu qui se profile pour ce nouveau créneau du secteur ne concerne pas uniquement la nécessité pour les investisseurs d'apprendre à connaître ces produits et à comprendre leur différence, mais aussi l'approche que les gestionnaires d'actifs conventionnels et les fonds de couverture traditionnels adopteront afin de créer des produits qui permettront le rachat sur une base quotidienne. La difficulté à laquelle feront face les gestionnaires d'actifs sera de concevoir des produits qui seront liquides pour les investisseurs. Qu'on ne s'y trompe pas, nombre d'actifs non traditionnels existants qui comptent des mécanismes de rachat mensuel et trimestriel ne peuvent se convertir aisément en produits permettant les rachats quotidiens. Plusieurs gestionnaires d'actifs devront adapter leurs produits actuels aux besoins des nouveaux investisseurs, en plus d'apprendre à composer avec ce nouveau créneau de vente.

D'aucuns prétendent que ce nouveau véhicule d'investissement porte un autre coup au marché des fonds communs de placement. Il s'agit cependant d'un point de vue étroit sur le phénomène, considérant que les gestionnaires de fonds communs de placement (et les fournisseurs de FNB) y trouveront vraisemblablement une plus-value pour les fonds de couverture actuels compte tenu des politiques rigoureuses en vigueur en matière de conformité, des forces de vente dévouées déjà en place et de l'étendue de leur réseau de distribution aux particuliers.

Bien que les modifications apportées au Règlement 81-102 soient récentes, les gestionnaires d'actifs les attendaient depuis un certain temps et se préparaient déjà à saisir les occasions qu'elles s'apprêtaient à générer. Il sera intéressant de voir quels produits connaîtront une réelle mise en marché. Néanmoins, ne cherchons pas à juger trop vite le succès de cette catégorie d'actifs. Après tout, Rome ne s'est pas construite en un jour.

J'attends avec intérêt vos idées ou vos commentaires à ce sujet.

Le présent article a été rédigé à titre informatif uniquement; il ne vise à communiquer aucun conseil. Le présent article ne constitue ni un cautionnement ni une recommandation à l'égard de titres particuliers dans un quelconque secteur; il ne constitue pas non plus une invitation à acheter des titres inscrits à la cote de la Bourse de croissance TSX ou de la Bourse de Toronto. L'inscription à la cote de la Bourse de croissance TSX ou de la Bourse de Toronto ne garantit pas le rendement futur d'un titre ou d'un émetteur.

  • Partager:
  • TMX Share by Email
  • TMX Twitter
  • TMX facebook
  • TMX LinkedIn